LES

ARTICLES:

CE QU’ELLES & ILS FONT

LES

PORTRAITS:

FORMAT JAPONAIS

LES

EXPRESSIONS

LIBRES

FORME(S) Actuelles

Antoine Vignac ou l’Amillésime : un grand cru toujours à l’équilibre

Arnoa signifie « vin » en basque. On pourrait juste raconter que si Antoine a ajouté un t c’est parce qu’il avait déjà imaginé exposer les copains dans son bar à vin, mettre en valeur les gens, les choses et les causes qui lui tiennent à cœur ; parce que, dans un bar, le principe c’est le partage et qu’on parle et qu’on cause. Mais en racontant ça, simplement, on ne dirait pas tout, on manquerait l’essentiel, parce qu’à l’Artnoa on partage, on échange mais avec engagement, passionnément.
Antoine Vignac est un jack Kerouac avec la sensibilité de Cognetti, la malice de d’Ormesson et le cœur de mère Thérésa. Oui tout ça à la fois. Il est de ces gens qui font l’unanimité, que tout le monde aime car personne ne déteste l’Authenticité et la simplicité.

Au cours de son portrait, il nous a beaucoup parlé de Henry Jailler, cet homme du terroir qui disait notamment : « La grandeur c’est l’équilibre et l’équilibre c’est la base, c’est ça qui fait qu’un vin est grand ».

On peut donc dire qu’Antoine est un grand cru. Toujours juste, toujours ponctuel, droit mais avec cette pointe de folie qui rend la vie plus joli, Antoine nous donnerait presque envie d’inventer un mot : l’Amillésime.

Mais, tout comme l’océan qu’il aime tant, Antoine est un paradoxal, un mesuré. Il aime le noir et le blanc, le rouge surtout, le vert et le bleu. Il aime la solitude et le sauvage mais aussi la convivialité et le partage. Il est à l’équilibre de ceux qui ont compris que les paradoxes sont des éternuements de l’esprit, que les certitudes ne servent à rien dans la vie car finalement « La vie, c’est la route » et que si tout change et que rien ne dure, il faut simplement s’adapter, faire avec et surfer !

Il est de ceux qui ont les yeux grands ouverts, le cœur qui bat très fort et qui accueillent en tendant la main avec générosité, curiosité et (vraie) présence… Rencontrer Antoine c’est rencontrer la sobriété de l’ivresse et tout ce que l’on peut vous dire de ces moments partagés c’est que, dans le Petit Larousse illustré, à l’expression « l’Art de recevoir », on y retrouve son portrait.

CAMILLE ENRICO ou le mélange tandoorie

Si Camille était un pouvoir magique ce serait la téléportation ... mais il faut dire que pousser la porte de la boutique du marché Saint Honoré c'est voyager ! Toutes ces couleurs de fils et de...

Majo & Mathieu, les épiciers du printemps

Majo & Mathieu forment à eux deux Bloom. Ils sont épiciers et un peu magiciens aussi car, peu importe que vous ayez renversé votre café, croisé votre crush en pyjama le matin ou que votre to do list vous colle des insomnies, passer 5 minutes au comptoir de Bloom, face à cet étal aux multiples couleurs, revient à remplir son bocal intérieur de bien-être et de bonheur. Bloom c’est un gros câlin, une tranche grillée de pain beurré car Bloom ce n’est pas que des épiciers engagés qui font dans le bon produit local, Bloom EST l’épice. Ce petit truc en plus qui donne de la saveur et du goût à tout. Car Majo & Mathieu ont ce petit supplément d’âme. Ce battement de cœur en plus que l’on ressent rien qu’en passant et qui nous donne envie de rester et de papoter. 

L’expression libre de …

Portrait de Jean-Louis Lascoux

par Mel

On est d’accord, il est des discussions pénibles. Celles sur le covid, le masque et les vaccins. Celles sur la météo et celles sur les comportements humains. Non celles-là en vrai je les adore. C’est mon métier et ma passion, ma bataille … pour pas qu’elle s’en aille (je parle de ta femme. LOL).
Mais alors, ce que cela peut m’agacer d’entendre à tout va de la psychologie de comptoir qui tend à confondre les comportements et attitudes d’abruti/es en pathologie.

Alors, ok. Je veux bien qu’on ne puisse plus entrer dans une librairie sans se prendre un livre de Bourbeau en proue de rayon ni même prendre un thé sans avaler un mantra tibétain de bon ton ; je veux bien aussi qu’on soit tous devenus un peu psy (chologue ou chopathe c’est selon) depuis un an mais allons allons faudrait voir à ne pas confondre connerie et pathologie ou astrologie.

Toutes les femmes ne sont pas hystériques et tous les hommes ne sont pas pervers narcissiques (en revanche ils semblent avoir tous un problème de bipolarité naissante, ça vaaaa je déconne !). Et ce n’est pas parce qu’il ou elle est balance ou gémeau que c’est NORMAL qu’il ou elle confonde séduction avec collection !

Si je suis une vraie romantique, je suis aussi – toujours d’après Lise Bourbeau – une rigide (j’ai pas dit frigide ! C’est pas DU TOUT le même concept) c’est à dire une blessée de l’injustice qui ne supporte pas de laisser des conneries dites sans y mettre un peu de vérité scientifique (cf. p. 167 à 197 de Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même).

Donc, l’intello reprend le fil du récit avec quelques définitions ici, histoire de remettre l’église au milieu du village des bavardages

Mel .

FORMULEZ VOS IMPRESSIONS! 

Forme Libre est né de l’envie de partager, de débattre et d’échanger,
Alors n’hésitez pas à formuler vos avis, impressions & opinions en toute Liberté.

VOTRE EXPRESSION ECRITE :

11 + 9 =

Formalités (libres)

Pour recevoir plus formellement une invitation à une pause inspiration & liberté dans la frénésie des journées,
Laissez nous vos coordonnées :

4 + 7 =